La boite a fauve

Connut de tous piégeurs ou non, la boite a fauve est un piège incontournable et indémodable qui a su faire sa place depuis déjà de nombreuses années. Cette cage est utile, facile d’utilisation ce qui la rend accessible à tous, débutant ou non, mais elle est également polyvalente, permettant ainsi de pouvoir la poser dans de multiples endroits.

Un piège polyvalent

Ce piège peut être utilisée par tout le monde, pas besoin de connaissances approfondies, et dans certains cas, vous n’avez pas non plus besoin d’être un piégeur agréé pour pouvoir vous en servir. Avec cette cage, vous ne risquez rien, elle n’est ni dangereuse pour l’animal, ni pour vous. Si vous manipulez ce piège pour la première fois, vous n’aurez donc aucune crainte à l’utiliser, de plus, vous respectez également l’animal en l’enfermant sans qu’il n’y ait de maltraitance. 

C’est un piège de catégorie 1, cela signifie que vous n’avez pas de distance minimum à respecter vis-à-vis des routes, des chemins et des habitations, vous pouvez donc l’utiliser en tout lieu. Néanmoins, lorsque vous utilisez votre cage en dehors d’un bâtiment ou d’un enclos, vous devez signaler votre opération de piégeage auprès votre maire. Et dans ce cas, vous devez être piégeur agréé et noter votre numéro d’agrément sur la boite a fauve.

Dans le cas où vous  piégez à l’intérieur d’un bâtiment, d’un enclos, d’une cour, d’un jardin ou encore d’un élevage, vous n’êtes pas dans l’obligation de signaler votre opération de piégeage à votre maire. 

La visite de la cage doit obligatoirement s’effectuer dans la matinée, à la levée du soleil.

Ce piège fonctionne avec un système de palette. Lorsqu’un animal entrera dans la boite a fauve, il sera attiré par l’appât que vous aurez mis en son centre. Alors il actionnera le mécanisme en s’appuyant sur la palette, ce qui enclenchera la fermeture des portes. Par précaution, vérifiez que les portes coulissent correctement avant chaque utilisation. 

Mettre en place sa boite a fauve

Grâce à sa polyvalence, elle peut être placée dans de nombreux endroits. Le long du grillage d’une volière, d’un poulailler, d’un parc à lapin, d’une cage à corvidés. L’une des meilleures techniques de pose reste tout de même dans les coulées, les animaux se déplacent généralement dans les coulées car c’est là qu’ils se sentent en toute sécurité, vous pourriez même les piéger sans appât !

Après avoir analysé l’endroit où vous allez la poser, camouflez votre piège afin qu’il se dissimule parfaitement dans le décor. De par sa taille, ce n’est pas une cage difficile à camoufler. Utilisez la végétation qui vous entoure pour dissimuler au mieux votre cage, elle doit pouvoir se fondre dans le décor. Notez que les prédateurs n’aiment pas marcher sur du grillage, il faudra alors soigneusement tapisser le fond de la boîte, ainsi que la palette, avec de l’herbe, de la terre, de la paille…

Après avoir camouflé votre cage, vérifiez que tout fonctionne et que votre camouflage n’empêche pas le mécanisme de fonctionner correctement.

Il existe une petite astuce pour le piégeage des mustélidés, placez votre piège à un endroit déjà existant comme un pont, un barrage ou même un tronc d’arbre. Les mustélidés entreront à l’intérieur lorsqu’ils voudront traverser.

Vous l’aurez compris, cette boîte peut être placée en tout lieu et n’importe quand. 

Attention cependant, les animaux peuvent sentir votre odeur, surtout les renards qui sont des prédateurs rusés. Prenez donc des précautions et utilisez des gants pour ne pas être en contact direct avec le grillage.  

Attirer l’animal

Pour donner envie à l’animal de rentrer dans votre piège, il va falloir ruser, car le camouflage ne fait pas tout. Vous devrez donc mettre un appât en son centre. Pour cela, vous pouvez choisir entre des œufs ou des appâts carnés par exemple, qui sont des appâts très odorants, l’idéal pour piéger le renard. 

Si vous visez plutôt le ragondin, optez pour des fruits et légumes, comme des pommes ou des carottes par exemple. 

Pour les martres et fouines, des pommes, des figues, des tranches de pain d’épices avec du miel feront amplement l’affaire. 

Vous pouvez également camoufler l’appât afin d’éviter que les rapaces n’essayent de venir se l’accaparer. Les animaux que l’on souhaite piéger utilisent plus l’odorat que la vue.

Lorsque vous capturez un animal, son odeur reste pendant pas mal de temps, ce qui est un atout pour attirer les autres animaux de la même espèce aux alentours. La boite a fauve est vraiment un piège efficace. Dans le cas où vous veniez à faire une prise accidentelle, ce n’est pas grave, car vous pouvez toujours relâcher l’animal très facilement.

Possibilité d’utiliser un piège connecté


Vous pouvez aisément venir accrocher un piège connecté sur votre boite a fauve afin d’être averti lorsque vous avez une prise. C’est redoutablement efficace, et vous êtes averti immédiatement par mail ou par téléphone (ou les deux). C’est idéal pour toujours savoir si le piège fonctionne, et cela permet de venir récupérer l’animal au plus vite. Retrouvez d’ailleurs l’article spécialement dédié au piège connecté ici.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑