Comment piéger la pie ou le corbeau ?

Afin de répondre à cette question de la manière la plus simple possible, nous avons préféré y dédier deux parties : comment piéger la pie, puis comment piéger le corbeau freux et la corneille noire ?

Il faut savoir que piégeage du corbeau comme de la pie fonctionnent de la même manière. Ces oiseaux ne supportent pas la présence d’autres individus de leur espèce sur leur territoire, surtout au printemps lorsqu’ils sont en couple. La technique de piégeage est simple : on attire la pie ou le corbeau avec un “appelant”.

Définition d’appelant : un appelant est un animal vivant (généralement un oiseau) qui sert à attirer d’autres animaux de la même espèce. On utilise des appelants pour la hutte, la chasse au pigeons, mais aussi pour le piégeage. L’appelant est en quelque sorte un appât vivant. Pour trouver des appelants, vous pouvez contacter l’association de piégeurs de votre coin, mais aussi la fédération de chasse de votre département. il existe également des groupes de piégeurs sur Facebook qui s’échange des appelants.

Parfois, l’appelant peut aussi attirer des prédateurs assez inattendus. La preuve dans cette vidéo (un peu floue pardon) où un renard a été piégé dans une cage à corbeaux. La cage, fabriquée en France par la SARL Hénon, était très solide et a su résister au passage du renard :

Renard pris accidentellement dans une nasse à corbeaux

Pour le piégeage du corbeau ou de la pie, l’appelant est primordial et sa santé fera la différence ! Il est donc important d’en prendre soin en lui fournissant de l’eau, de la nourriture (croquette, pain sec, maïs…) et un abri pour le protéger de la pluie et du soleil.

La pie bavarde :

Dans le cadre du piégeage de la pie, l’appelant est placé au centre de la cage. La pie va vouloir se battre avec cet étranger présent sur son territoire. Elle va tourner autour, s’énerver dessus et finira par rentrer dans la nasse pour se faire piéger.

Le meilleur outil pour le piégeage de la pie est donc la nasse à pie. Elle peut avoir 2 ou 4 entrées mais cela ne change rien à son efficacité. L’avantage de ce genre de piège, c’est qu’il est facile à déplacer et s’adapte à tous les milieux. Mais surtout, ce genre de piège est très facile à utiliser ! N’hésitez pas à déplacer votre cage régulièrement sur l’ensemble de votre territoire. Et sachez que la pie bavarde est un oiseau intelligent et méfiant, donc assurez-vous que votre piège est tendu de manière à ce que la porte tombe rapidement.

Pie bavarde
Pie bavarde

La pie bavarde peut être piégée tout au long de l’année là où elle a besoin d’être régulée. La meilleure période de régulation de la pie bavarde est le printemps.

La corneille noire et le corbeau freux :

Ces deux oiseaux sont tous les deux piégeables tout au long de l’année. Le corbeau freux est connu pour faire de gros dégâts sur les semis et les cultures comme le maïs. Ces deux oiseaux représentent aussi une grosse menace pour le petit gibier. Ils peuvent être piégés de la même manière que la pie, avec une nasse un peu plus grande : la nasse à corbeaux

Corbeaux capturés dans une nasse à corbeaux

Ce type de piège à corbeaux peut être placé partout où vous voyez des corbeaux.

Enfin, pour piéger les corbeaux freux ou les corneilles noires, un autre type de piège existe : la corbeautière. C’est un genre de piège à guêpes XXL adapté à la capture du corbeau. Afin de vous présenter ce piège dans les détails, nous avons réalisé un article spécial sur ce piège. Si cela vous intéresse, il s’agit de l’article “comment utiliser une corbeautière« . 

Dans tous les cas, pie bavarde, corbeau freux ou corneille noire, les corvidés sont des oiseaux intelligents. Ils sont très opportunistes et n’hésitent pas à s’en prendre au petit gibier (nid et œufs, jeunes ou poussins…). Ils représentent aussi une réelle menace pour le cultivateur et leurs dégâts peuvent coûter cher ! C’est pour tout cela qu’il est important de le réguler au maximum.

Bonne chance et bon courage à tous les piégeurs !!!

Journal du chasseur

2 commentaires sur “Comment piéger la pie ou le corbeau ?

Ajouter un commentaire

  1. Article 100% pipeau dès lors qu’il n’explique pas comme capturer l’appelant. Chasseur ou pas, le journal du chasseur est très certainement aussi médiocre que ses conseils. Ne vous abonnez surtout pas !

    J'aime

    1. Bonjour Lionel,
      Notre blog est assez récent et nous nous assurons de toujours fournir un contenu pertinent et régulier autour de la chasse et surtout du piégeage. Tout avis est constructif pour nous afin d’améliorer nos articles, donc nul besoin de s’énerver dans l’espace commentaire.
      Suite à votre réponse, j’ai donc rajouté la façon de se procurer un appelant. C’est d’ailleurs une étape parfois compliqué dans la démarche de piégeage.
      Nous espérons avoir répondu à votre attente.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑