Pourquoi piéger ? La réponse aux “écolos”

Cette question est légitime pour tous ceux qui sont extérieurs à cette pratique. Le piège est une activité encadrée, qui nécessite des connaissances, transmises par le biais d’une formation de 2 jours (en 16 heures). 

Assurer la sécurité 

Le piégeage est nécessaire, cette activité peut amener à sauver des animaux, les réintroduire dans leur milieu naturel. Il arrive souvent que des animaux ne se trouvent pas là où ils devraient être, impactant leur mode de vie ainsi que le nombre de leur population. Bien sur le piégeage va bien plus loin, cela permet :

  • De protéger les habitats naturels, les terres agricoles, les routes et les propriétés contre tous les dégâts que peuvent causer les animaux classés nuisibles. Attention, chaque département possède une liste propre d’animaux classés nuisibles. Rapprochez-vous de votre fédération de chasse départementale afin de savoir si vous avez le droit de piéger l’animal que vous souhaitez capturer ;
  • D’assurer la santé publique, avec notamment des maladies qui peuvent être transmises à l’homme. On peut citer l’échinococcose alvéolaire pour le renard, ou encore la leptospirose pour les rats ;
  • D’assurer la protection de la faune et la flore, en enlevant les espèces présentes dans une biodiversité dans laquelle ils n’ont pas leur place, pouvant parfois causer de nombreux dégâts sur ceux qui les entourent.
  • De protéger les espèces sensibles à des prédateurs en surnombre ;
  • De réintroduire dans un habitat adapté les animaux sauvage se trouvant en régions urbaines ;
  • De lutter contre les espèces invasives comme le rat musqué, le ragondin ou encore le raton laveur.

Réguler pour protéger

Dans un premier temps, le piégeage est d’abord lié à la chasse et au petit gibier. En effet, la régulation de la faune est primordiale afin de protéger les différents écosystèmes où sont présentes les espèces. Cette régulation peut également, dans certains cas, « restaurer » des populations de petits gibiers. D’ailleurs, selon l’UICN (Union international pour la conservation de la nature), les « espèces exotiques envahissantes sont considérées comme la troisième cause de l’érosion de la biodiversité mondiale ». Elles représentent « une menace pour près d’un tiers des espèces terrestres menacées et son impliquées dans la moitié des extinctions connues.

Au-delà de cet aspect de régulation, le piégeage permet dans un second temps de lutter contre les dégâts, notamment agricoles, que peuvent occasionner les espèces classées nuisibles. 

Une activité encadrée

Piéger ne se fait pas au hasard, lorsque l’on place à un piège, on effectue une préparation en amont afin d’optimiser les chances de capture, mais aussi de respecter la réglementation imposée sur certains pièges. Avant de piéger, et même de choisir son piège, le piégeur doit pouvoir repérer l’animal qu’il souhaite capturer grâce aux différents indices disséminés que celui-ci laisse derrière lui. Comme les empreintes de pas, les poils, les excréments… Une fois l’animal identifié, le piégeur saura alors s’il a le droit ou non de le piéger. Un animal qui n’est pas classé nuisible ne pourra être piégé, ou, en cas de capture malchanceuse, il faudra le remettre dans la nature. Après cette expertise, le piégeur peut enfin poser le piège adapté à la situation qu’il rencontre.

Il est important de préciser que toutes les Espèces non domestiques Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD) sont révisées chaque année afin d’actualiser les listes précédemment établies. Chaque département possède sa propre liste. Les animaux sont classés ESOD en fonction des impacts que leur présence peut avoir sur les cultures, sur la faune et la flore ainsi que la santé et la sécurité publique.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑