Pourquoi piéger le vison d’Amérique ?

C’est un animal dont on parle peu, mais qui pourtant bouleverse les écosystèmes en France. Bien souvent confondu avec son cousin français, le vison d’Europe, son mode de vie est pourtant bien plus destructeur. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont amené à se retrouver sur la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts. Il peut être piégé toute l’année et en tout lieu, il peut être détruit par le tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale et la date d’ouverture générale de la chasse.

Un mustélidé venu d’ailleurs

Le vison d’Amérique (Neovison vison) est un petit carnivore originaire d’Amérique du nord. Il est arrivé en Europe en 1926 pour l’exploitation de sa fourrure. Le déclin des « visionnaires » en 1980, a entraîné des conséquences dramatiques pour la biodiversité française. Des visons se sont échappés et d’autres ont été volontairement relâchés.

Qui est-il ?

Ce mammifère appartient à la famille des mustélidés, tout comme la fouine, la belette, la martre… (voir article sur les différents mustélidés en France). Il mesure entre 30 et 40 cm de long, sans prendre en compte sa queue qui elle peut mesurer jusqu’à 20 cm. Son poids varie entre 500 g à 1250 g.

Il possède un corps long allongé, caractéristique des mustélidés, de courtes pattes, légèrement palmées, où sont présentes de petites griffes. Il possède un pelage dense, presque uniformément marron foncé.

Son mode de vie

Le vison d’Amérique affectionne particulièrement les milieux aquatiques. Ainsi, on le retrouve principalement dans les rivières, les lacs, les fleuves et tous les autres lieux humides. Cela est dû à son régime alimentaire, principalement composé de poissons, d’amphibiens, d’écrevisses, d’oiseaux… Son alimentation peut varier en fonction des proies présentes, du sexe ou encore de la saison.

Son alimentation est d’ailleurs un problème, puisqu’il capture des proies au-dessus de ses besoins réels. La majeur partie du temps, il chasse ! Cela empêche donc une bonne régénération de la flore et une diminution des espèces présentes là où se trouve le vison d’Amérique. De plus, cet animal ne possède pas de prédateur naturel.

Pour ce qui est de sa reproduction, la femelle donne naissance à une portée moyenne de quatre à six jeunes en avril ou en mai.

Ce mammifère est plutôt solitaire et territorial, ce qui peut engendrer des conflits avec d’autres espèces, notamment le vison d’Europe (espèce indigène), qui est menacé de disparition et donc protégé.

En effet, le vison d’Amérique chasse son homologue européen de son territoire, car tous les deux vivent dans les mêmes milieux naturels. Ils entrent également en compétition pour les ressources alimentaires.

Lorsque les deux espèces cohabitent, ce sont toujours les visons d’Amérique qui prennent le dessus. Le vison d’Europe est donc souvent contraint de rejoindre des milieux moins favorables, ce qui le met en danger et divise davantage sa population déjà très affaiblie.

Différencier le vison d’Amérique et le vison d’Europe

Comme nous l’évoquions au début de l’article, les deux espèces sont souvent confondues, car leur ressemblance est frappante, que ce soit par leur taille ou la couleur de leur pelage ! Néanmoins, un indice peut vous permettre de différencier ces deux mustélidés.

Fiez-vous à la tache blanche sur le menton. Celle du vison d’Europe est plus grande, puisqu’elle va du menton jusqu’au museau, tandis que pour le vison d’Amérique, elle est uniquement présente sur le menton.

Si vous êtes piégeur, en cas de capture accidentelle, prenez le temps nécessaire pour bien identifier l’espèce dont il s’agit.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑