Quel chien de chasse pour la Bécasse ?

Le chien de chasse, un compagnon unique qui saura vous ravir aussi bien à la maison que lors de vos sorties. Si vous chassez la bécasse, vous vous demandez alors quel ami à 4 pattes correspondra le mieux pour vous assurer un meilleur taux de prise. Bien que certains se disent satisfaits de chiens leveurs, comme le cocker ou le springer, ils ne sont pas les premiers choix lorsqu’on parle de chasser la bécasse. Le choix d’un bécassier se portera davantage sur un chien d’arrêt. 

Peser les qualités des défauts

Selon certains bécassiers, les qualités d’une race peuvent s’avérer gênantes s’ils n’en ont pas l’utilité. Par exemple, un chien de grande quête, sur un terrain avec une végétation dense ou bosselé, peut vite devenir insupportable pour son maître, car il disparaît souvent de sa vue, et donc de ses mains. L’idéal serait donc de s’orienter vers un chien naturellement prudent, avec une allure moyenne, une peau résistante et un arrêt sûr.

La passion et l’intelligence de la chasse sont deux facteurs de réussite. A ce titre, on peut nommer les épagneuls, les braques ou encore les griffons. A ces deux facteurs s’ajoutent l’allure modérée, une quête bien jaugée et un nez fin.

Un chien de chasse continental, excepté d’une race anglaise, saura naturellement trouver une bécasse, peu importe le terrain et le vent.

Notons aussi qu’un chien de chasse ne sait pas tout immédiatement, il a besoin d’un apprentissage constant, tout comme nous. Il a certes des aptitudes innées, mais c’est au fil des saisons que son plein potentiel pourra s’exprimer. Chaque race possède ses qualités, adaptées aussi bien au style de chasse qu’à la vie familiale, élément à prendre parfois en compte !

A la recherche de l’excellence

Pour exceller, il est primordial pour le quadrupède d’explorer le maximum d’espace en un minimum de temps. Pour ce faire, une grande partie des bécassiers s’oriente vers des setters anglais, des setters irlandais et des pointers. Leur vive allure, leur physique, leur mental et leur endurance permettent de remplir ces deux conditions. Ces chiens ont une puissance olfactive importante, ils chassent en émanation directe, permettant de détecter les odeurs à de grandes distances, sans influencer leur course. Ils sont donc idéals pour chasser dans de grands espaces, où leur qualité de grande quête et de vitesse sont exploités à leur juste mesure !

Mais les bécasses sont malignes, et ne se laissent pas si facilement attraper. Leur parade : enchevêtrer leur piste. Ces chiens bécassiers ne sont pas faits pour s’attarder à suivre une piste à terre. Cela impacterait systématiquement leur allure, une des choses que l’on apprécie chez eux, c’est leur vitesse ! Leur odorat permet d’anticiper cela, en détectant la bécasse au loin afin de l’arrêter à une distance prudente.

Trouver la race adaptée

C’est un choix qui vous appartient, en fonction de votre personnalité, de ce que vous aimez chez un chien, mais aussi de ses aptitudes. Pour la chasse à la bécasse, les chiens anglais de « grande quête » sont idéaux, car ils répondent parfaitement aux critères de parcourir un maximum d’espace en un minimum de temps, avec un odorat puissant capable de détecter une bécasse à longue distance en s’arrêtant net.

Mais ils ne sont pas sans défaut ! Parfois, dans un environnement avec une végétation abondante, le chien de grande quête va faire du bruit, même si peu perceptible par l’oreille humaine, cela suffit pour mettre les oiseaux en alarme. Parfois, étant lancé à pleine vitesse, le chien de chasse peut heurter un oiseau qu’il n’avait pas pu sentir plus tôt, possiblement à cause de l’orientation ou l’absence de vent.

Il n’y a donc pas de race prédéfinie pour la chasse à la bécasse, chacune à ses qualités et ses défauts. Le choix va donc dépendre de vous et de la façon dont vous souhaitez chasser !

Journal du chasseur

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑