Les consignes de sécurité à la chasse

C’est une lourde responsabilité de posséder une arme et la sécurité de tous en dépend !

Un point d’honneur est mis sur la sécurité, que ce soit lors des formations ou de la communication. Pourtant, les accidents de chasse restent nombreux. Durant la saison 2019-2020, la Fédération nationale des chasseurs et l’Office français de la biodiversité ont dénombré 141 victimes et 11 accidents mortels. Néanmoins, depuis 1999, le nombre d’accidents a diminué de 41%.

La sécurité à la chasse

Pour limiter les risques au maximum, il convient de suivre certaines règles.

Les règles de base

  • Vous pouvez transporter votre arme dans votre véhicule uniquement si elle est déchargée et démontée ou déchargée et placée dans son étui.
  • Votre arme doit être chargée uniquement lorsque vous êtes en instance de tir. Le reste du temps, celle-ci doit être déchargée et ouverte.
  • Votre arme doit être déchargée dès lors que vous passez un obstacle ou que vous vous trouvez en compagnie d’autres personnes.
  • Le tir ne doit jamais être effectué à la hauteur d’un homme, vous devez également vous assurer que la zone balayée par les canons est déserte et sans risque.
  • Vous ne devez pas tirer au travers d’une haie ou d’un buisson.
  • Le tir doit être fichant (en direction du sol) en prenant garde aux ricochets sur les rochers, sol empierrés ou gelés et sur les troncs d’arbre. Il convient également de respecter l’angle des 30°.

Les consignes obligatoires

  • Il est strictement interdit de faire usage d’une arme à feu en direction des routes, des chemins publics et des voies ferrées .  
  • Il est interdit de faire feu avec son arme en direction des stades, lieux de réunions, bâtiments, constructions dépendant des aéroports, habitations particulières (dont les abris de jardin, remises, caravanes) et des lignes de transport électriques ou de leurs supports.
  • Il est aussi interdit de tirer à bord ou à l’aide d’un véhicule motorisé ou même à l’aide d’un cheval.
  • Lors des battues, les participants sont dans l’obligation (pour la plupart) :
    • De porter des vêtements de couleur fluorescente. 
    • D’avoir son permis de chasse (qui justifie le transport d’armes, qui est réglementé). 
    • De prendre en compte son environnement avant d’effectuer un tir.

Comment éviter les accidents ?

Quelques conseils nous sont donnés par la fédération des chasseurs de France.

Tenir compte de son environnement

Comme nous l’avons dit plus haut, il est interdit de tirer à travers une haie, ou même un champ de maïs… Une personne pourrait se trouver derrière et ne pas être visible, ou partiellement, par le tireur.

Faire preuve de prudence lors de la chasse au gibier à plume

En volant à moins de 2 mètres de haut, certains gibiers peuvent vous offrir de belles fenêtres de tir. Mais souvenez-vous, il est interdit de tirer à la hauteur d’un homme, même si dans ces circonstances et dans le feu de l’action, cela peut être tentant. 

Le tir est cependant envisageable en plaine, qui est un milieu ouvert, offrant une bonne visibilité. Mais dès lors que vous êtes entouré de végétations, les risques de blesser une personne se trouvant proche de vous sont fortement accrus.

Manipuler son arme avec précaution

Cela peut paraître évident, pourtant la mauvaise manipulation de son arme est une des principales causes d’accident de chasse (avec l’angle des 30° et le tir à hauteur d’homme).

Restez visible avec le fluo

C’est de la sécurité passive, le fluo va permettre de détecter un individu plus facilement, même dans un environnement avec une végétation dense.

Le respect de l’angle des 30°

Il faut savoir que la moitié des accidents de chasse surviennent lors d’une battue de grand gibier, et ce nombre pourrait baisser en respectant davantage la règle des 30°. Il s’agit simplement de ne pas tirer au-delà de cet angle pour éviter de toucher les autres chasseurs à proximité.

Au rond

C’est un rituel précédant la partie de chasse. Cette « assemblée » permet au responsable de rappeler les consignes de sécurité et de tir à tous les participants.

Récapitulatif des consignes de sécurité (Fédération des chasseurs du 77)

Faire baisser la fièvre du sanglier

69% des accidents de chasse au grand gibier concernent le sanglier. Un nombre relativement élevé. Certains chasseurs, perdant leur sang-froid face à ce mammifère, commettent souvent des imprudences dans le but d’atteindre leur cible.

Signalez les chasses

La signalisation permet de signaler aux autres usagers de la nature qu’une partie de chasse est en cours à proximité, leur permettant ainsi de redoubler de prudence et d’éviter de gros risques.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑