Le pigeon, ennemi des villes

Pourquoi n’est-il plus le bienvenu ? C’est ce dont nous allons parler dans cet article. Les pigeons sont envahissants, rendent les rues sales, ils sont parfois agressifs et transmettent des maladies, il est donc important de surveiller l’évolution de leur population. 

Le pigeon, une espèce considérée comme nuisible

Il faut savoir que ce ne sont pas toutes les espèces de pigeons qui sont considérées comme nuisibles, ou ESOD (espèces susceptibles d’occasionner des dégâts). Seul le pigeon ramier est classé comme telle. Il est d’ailleurs classé en catégorie 3, ce qui signifie qu’il, d’une année à une autre, perd son statut de nuisible. En effet, ce titre est révisé chaque année et dans chaque département. Ce classement est établi dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publique des départements. Celui-ci est décidé par le préfet, afin d’assurer la protection de la faune et de la flore, mais aussi pour prévenir des dégâts que cet oiseau peut causer sur les activités agricoles, forestières et aquacoles. Il est donc important, avant d’entreprendre des actions de chasse ou de piégeage, de se renseigner sur la liste des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts de votre département.

Leur habitat

Au départ, les pigeons peuplaient les falaises, mais avec l’urbanisation de nos côtes, ces oiseaux ont dû s’adapter à la présence humaine. Aujourd’hui, ces animaux sont présents partout, surtout en ville, ils sont souvent nichés sur les rebords de fenêtres, les corniches, les gouttières, les toits… Ils s’établissent un peu partout, et fabriquent généralement leur nid à ces endroits. 

Leur mode de vie

Leur alimentation se compose principalement de fruits et de graines. Mais comme dit précédemment, le pigeon a su s’adapter à notre présence. Ce qui fait qu’aujourd’hui, cet oiseau peut se nourrir de tout. Il consomme d’ailleurs entre 30 et 50 grammes de nourriture par jour. Le pigeon est un animal qui ne se déplace pas trop loin de son nid, aux environs de 600 mètres, mais cela ne l’empêche pas de pouvoir parcourir des centaines de kilomètres. Pour ce qui est de la reproduction, la femelle, de mars à septembre, peut effectuer 2 ou 3 pontes de 2 œufs chacune. 

Les dégâts que le pigeon cause

A première vue, les pigeons sont problématiques uniquement avec leurs excréments, qui salissent les rues et malheureusement, parfois les passants. Alors oui, les excréments causent ces problèmes là, mais pas que…

Matériels

Pour ce qui est des dégâts matériels, les fientes, en plus de salir, attaquent la pierre et le zinc, car la substance est corrosive. Cela a donc des effets néfastes sur la structure des bâtiments, pouvant engendrer fuites ou infiltrations d’humidité. De plus, les nids de pigeon peuvent être fabriqués à des endroits non adaptés, et causer le bouchon de tuyaux, cheminées, gouttières… Tout cela sans compter les nuisances sonores et olfactives. 

Les fientes, en plus de salir le paysage, peuvent également faire glisser les passants qui marcheraient dessus, et détériorer les véhicules garés en ville. 

Certains pigeons sont plus imposants que d’autres, ils peuvent en effet déplacer les tuiles (pour les toits qui en sont composés) et avoir accès aux combles. Ils pourront ainsi y établir leur nid, mais cela engendrera de nombreux dégâts. 

On peut aussi souligner que les pigeons peuvent parfois se montrer agressifs, pour protéger leur nid, et ce surtout pendant les périodes de reproduction. 

Sanitaires

Du point de vue sanitaire, les pigeons sont un véritable problème, notamment pour les industries alimentaires (entrepôt, usine…). Si le pigeon y établit domicile, alors celui-ci peut contaminer les aliments, notamment avec ses excréments. En effet, leur fiente peut être porteuse de maladies aviaires, d’où le risque de leur présence dans des entrepôts, usines alimentaires. 

Les nids de pigeons peuvent être porteurs de maladies, puisque des champignons, insectes ou parasites peuvent se développer, comme des tiques, puces, poux ou mites. Les plumes sont également des endroits idéaux pour les virus ou les bactéries.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑