La maladie de Lyme

En tant que chasseur, ou simple promeneur, vous vous exposez quotidiennement à cette maladie. En effet, celle-ci est transmise peut être transmise par une tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi

La tique

Les tiques sont des acariens vivant dans les forêts et les prés. elles se feront une joie de vous mordre afin de se nourrir de votre sang. Il convient donc de prendre des précautions lors de vos sorties en pleine nature. Pour éviter tout risque d’attraper la maladie de Lyme, il est important de retirer la tique dans les 12 à 36 heures maximum avant la morsure. Au moment de l’enlever, prenez vos précautions afin de ne pas prendre de risque supplémentaire, si vous ne prenez pas le temps de l’enlever, vous risquez de la faire régurgiter et ainsi augmenter les risques d’infection. Il est donc conseillé d’utiliser une pince prévue à cet effet. 

Retirer la tique

Comme nous l’avons vu, la tique doit être retirée le plus vite possible afin d’éviter tout risque. Pour l’enlever, la manipulation est relativement simple :

  • Attraper la tique, de préférence avec une pince, au plus près de la peau ;
  • Une fois attrapée, tournez votre pince doucement, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, pour éviter d’arracher l’acarien. Il ne faut surtout pas se précipiter, si vous y allez trop fort, la tête risque de s’arracher ;
  • Après avoir retiré la tique, il ne vous reste plus qu’à désinfecter la zone de morsure. 

Les symptômes

Il existe différentes phases de la maladie de Lyme. Nous nous concentrerons principalement sur la première, qui correspond donc aux premiers symptômes. Il faut savoir que dans 50% des cas, la morsure de tique à l’origine de la maladie n’est pas visible. Celle-ci est facilement reconnaissable, avec un cercle rouge entouré d’une auréole de la même couleur. Si vous avez cette trace, il vous faut consulter un médecin rapidement. 

Dans le cas où cette trace ne serait pas visible, vous pourrez développer ces symptômes :

De la fièvre ;

De forts maux de tête ;

Des courbatures ainsi que des douleurs articulaires ;

De la fatigue ;

Des boutons ;

Des ganglions ;

Des fourmillements. 

En d’autre termes, ces symptômes s’apparentent à ceux de la grippe. Il vous faudra donc indiquer que vous venez de vous faire mordre par une tique. 

Si la maladie de Lyme n’est pas traitée durant l’apparition de ces symptômes, celle-ci devient alors plus grave, puisqu’elle aura eu le temps de se propager dans tout l’organisme.

Comment s’en protéger ?

Les tiques vivent en pleine nature, par conséquent, il vous faudra instaurer un « rituel » avant et/ou après votre activité :

  • Avant, en vous couvrant de vêtements longs. Néanmoins, durant les périodes de fortes chaleurs, cette solution atteint rapidement ses limites ;
  • Après, en inspectant tout votre corps. Vous serez alors très rapidement si vous avez été mordu ou non, vous laissant du temps pour réagir et limiter les risques ;
  • Après la morsure, en surveillant tous les jours si aucune plaque n’apparaît à l’endroit de la morsure, et si vous ne développez pas de symptômes évoqués ci-dessus.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑