Nos conseils pour agrainer en automne / hiver :

Afin de préserver le petit gibier, l’agrainage devient une réelle nécessité. L’agrainage permet de combler des carences alimentaires chez la perdrix et le faisan. Un rapport de la Fédération des Chasseurs du Pas de Calais montre que sur un secteur agrainé, la population de perdreaux a augmenté de 9% en trois ans et qu’elle a baissé de 36% sur un secteur sans agrainage !! Il est donc important d’agrainer le petit gibier en hiver.

L’agrainage en automne / hiver permet : 

  • D’augmenter l’espérance de vie des perdrix et faisans en les aidant à passer l’hiver.
  • De limiter la dispersion du gibier sur un territoire.
  • D’accroître le potentiel reproducteur.

L’agrainage en automne hiver se fait de septembre à février. Et pour agrainer, on peut utiliser plusieurs aliments différents comme le blé, la betterave coupée ou le maïs broyé.

Quel agrainoir utiliser ?

Il y a plusieurs types d’agrainoirs. Néanmoins, certains seront toujours plus adaptés en fonction du territoire :

  • Les agrainoirs 5, 11 et 30 litres sont polyvalents. Il peuvent être utilisés en plaine comme en zone boisée. Mais ils sont vulnérables face aux sangliers ou aux chevreuils.
  • Les agrainoirs anti-sanglier : c’est une protection supplémentaire autour du sceau qui limite les dégâts des sangliers. Les agrainoirs anti-sanglier sont donc recommandés si vous avez régulièrement des sangliers sur votre territoire.
  • Les bornes métalliques : le top du blindage ! Faites en plaques d’acier, les bornes sont faites pour le petit gibier et faites pour résister durablement aux sangliers. Elles sont donc recommandées si vous avez très régulièrement des agrainoirs visités par les sangliers.

Combien d’agrainoirs utiliser ?

Le nombre d’agrainoirs peut varier en fonction de la région dans laquelle vous vous trouvez. Mais en règle générale, sachez que le ratio d’un agrainoir de 5 litres pour dix hectares en plaine et cinq hectares en territoire boisé suffit amplement. Le plus important c’est de revenir régulièrement pour les remplir et que le gibier ne manque de rien.

Pourquoi utiliser des abris anti-busards ?

Imaginez que vous êtes une perdrix et que votre agrainoir se trouve en plaine, loin de tout abri et buisson dans lequel vous pourriez vous cacher si un prédateur arrive. Vous prenez un risque en allant à l’agrainoir ! Les champs étant de plus en plus grands et dénués d’abris pour le petit gibier, les rapaces peuvent les repérer facilement et de très loin. Il est donc fortement conseillé de placer ses agrainoirs à côté d’un buisson ou d’un abri dans lequel les perdreaux pourront se réfugier. S’il n’y a aucun abri à proximité, il faut donc penser à y mettre un abri anti-busard pas très loin pour que le petit gibier puisse se réfugier en cas d’attaque.

Un investissement payant !

L’agrainage requiert du temps et de la patience. Il faut régulièrement remplir les agrainoirs pour que le gibier ait toujours de quoi se nourrir. Mais l’agrainage a largement fait ses preuves et tout nous prouve que des perdreaux agrainés sont des perdreaux faits pour s’implanter de manière durable.

Enfin, n’oublions pas qu’un secteur agrainé doit aussi avoir un nombre de prédateurs limités. Il est donc important de prendre en compte tous les facteurs pour que le petit gibier puisse se développer durablement.

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑