Comment empêcher un chien d’aboyer ?

Les aboiements à répétition d’un chien peuvent nuire à votre tranquillité ainsi qu’à celle de vos voisins. Il convient d’apprendre à son animal dès son plus jeune âge certaines règles pour éviter qu’il n’aboie trop souvent. Il est tout à fait normal d’aboyer, mais l’abus peut s’avérer très dérangeant. 

Pourquoi votre chien aboie-t-il ?

Avant toute chose, il est important de comprendre pourquoi votre chien aboie pour mieux régler le problème par la suite. Il existe différents types d’aboiement :

  • Les aboiements, qui sont les plus courants et qui relèvent de l’excitation ;
  • Les gémissements, notamment en cas d’anxiété et de solitude ;
  • Les hurlements, qui peuvent reprendre les éléments des 2 types cités au-dessus. 

Bien entendu, cela dépendra aussi de son caractère, un chien calme et passif aura moins tendance à aboyer contrairement à un chien joueur et territorial. 

Comprendre les aboiements

Pour apprendre à limiter les aboiements de votre chien, vous devez comprendre d’où ils peuvent provenir. 

Ennui / solitude

Lorsque le chien se sent seul, il se peut qu’il aboie pour exprimer son ennui. 

Anxiété

C’est notamment le cas lorsque le chien ne supporte pas de rester seul. Cela peut se traduire non seulement par des aboiements, mais également par la destruction du matériel. Cela se produit lorsque le chien a été trop « couvé » par ses propriétaires pendant son plus jeune âge ou alors cela est simplement dû à son caractère. 

Communiquer 

Un aboiement pour vous faire comprendre quelque chose, lorsque votre animal s’adresse directement à vous. 

Excitation 

Cela est souvent dû à l’enthousiasme de votre animal lors d’une situation particulièrement stimulante, comme le fait de vous voir rentrer chez vous ou lorsque vous jouez avec lui. Votre chien n’arrive alors pas à se canaliser et extériorise sa joie par des aboiements. 

Frustration 

Tout comme pour l’ennui, l’aboiement de frustration se traduit, pour le chien, d’un manque d’attention. Il est relativement traître, puisque si vous cédez à son envie, alors votre animal recommencera plus tard pour obtenir ce qu’il souhaite. 

Peur 

Un objet, un bruit, un mouvement… Des stimuli visuels ou sonores peuvent être à l’origine d’aboiement. Ils sont relativement faciles à détecter, puisque votre chien aura tendance à chercher de la protection, notamment en se rapprochant de vous ou en reculant tout en fixant la chose qui lui fait peur.

Protection territoire 

C’est parfois l’aboiement le plus incommodant, un bruit, un passant, un autre animal, un vélo… Votre chien peut réagir à de nombreux éléments survenant sur « son territoire ». Il aboie alors pour signifier sa présence et protéger son lieu de vie par des intrus.

Hypersensibilité-hyperactivité 

Aussi appelé syndrome Hs-Ha, hypersensibilité-hyperactivité est un trouble du développement où votre chien contrôle mal ses émotions. Ce syndrome se traduit par des mordillements, une envie de jouer incessante, des « bêtises », une excitation constante ou encore un comportement agressif.

L’origine de ce syndrome est encore mal identifiée, on peut toutefois penser que cela provient de son support génétique, ou d’un manque de maternage lors de son enfance. 

Quelles sont les solutions pour empêcher un chien d’aboyer ?

Une bonne éducation

Les aboiements répétitifs peuvent venir de son éducation du départ. Il faut éduquer votre chien dès le plus jeune âge afin de lui faire comprendre ce qu’il peut et ce qu’il ne doit pas faire. Cela peut passer par l’apprentissage des ordres, en lui apprenant à se taire avec un seul mot. 

L’habituer aux gens

Cela peut se faire en le promenant, de temps en temps, dans des espaces avec plus de monde que d’habitude, pour l’habituer à se retrouver autour d’inconnus. 

Le mieux est d’habituer votre chien à voir des gens chez vous, car plus il sera habitué à voir du monde sur son territoire, moins il sera tenté d’aboyer. 

S’il continue d’aboyer lorsque quelqu’un franchit votre porte, donnez-lui une friandise à chacun de ces moments. 

Supprimer les stimuli visuels

Certains chiens aiment se percher en hauteur pour regarder les passants dans la rue (ce qui engendre parfois des aboiements de protection du territoire), vous pouvez alors les empêcher de se percher en bloquant l’accès à ses espaces, soit en bougeant les meubles, soit en mettant un portail ou un quelconque objet capable de barrer le chemin. Vous pouvez également fermer vos stores ou vos rideaux, mais vivre dans le noir n’est pas forcement une bonne solution.

L’autre solution est d’entraîner votre chien à mieux recevoir ces stimuli. Par exemple, lorsqu’une personne passe devant votre maison et que votre chien commence à aboyer, faites lui comprendre que vous l’avez compris en lui faisant une caresse et en lui donnant une friandise. Avec de la pratique et du temps, votre chien aboiera moins et aura davantage tendance à vous regarder lorsqu’une personne passera dans la rue plutôt que d’alerter en aboyant. 

Récompenser le chien après une bonne action

Cette solution reprend celle citée dans le paragraphe juste au-dessus ! En effet, celle-ci peut s’adapter dans différentes situations. Récompenser le chien plutôt que de le réprimander peut être une bonne solution pour diminuer ses aboiements.

L’inviter à se dépenser

Un chien fatigué est un chien qui dort ! Si vous lui faites faire des activités physiques ou des balades dans la journée, votre animal pourra alors se défouler et profiter d’un moment privilégié avec vous. Cela engendrera de la fatigue et limitera ses aboiements, puisqu’il cherchera à se reposer.

Un chien faisant de l’exercice est aussi un chien qui ne s’ennuie pas ! Lorsque vous partez, votre animal se repose pendant votre absence.

Les dispositifs anti-aboiement : les colliers

C’est une solution assez extrême, mais parfois indispensable selon votre contexte et le caractère de votre chien. Il en existe plusieurs sortes :

  • Par spray ;
  • Par ultrason ;
  • Par impulsion électrique. 

Un dresseur

Si vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre, vous pouvez toujours faire appel à un comportementaliste canin, qui saura vous aider dans votre processus d’apprentissage avec votre chien. 

Qui aboie le plus, qui aboie le moins ?

Des classements de races de chien aboyant le plus ont été établis. On retrouve ainsi pour

Les chiens qui aboient le plus :

  • Le chihuahua
  • Le westie
  • Le berger allemand
  • Le yorkshire
  • Le bichon maltais
  • Le Lhassa apso
  • Le beagle
  • Le spitz
  • Le Rottweiler
  • Le schnauzer moyen

Les chiens qui aboient le moins :

  • Le basenji
  • Le carlin
  • Le shar-pei
  • Le cavalier king charles spaniel
  • Le bulldog anglais
  • L’épagneul japonais
  • Le dogue allemand
  • Le greyhound
  • La terre neuve
  • Le rhodesian ridgeback

Journal du chasseur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑